Chaque année le chemin de croix du Morne Des Esses attire des milliers de chrétiens qui déambulent très tôt  le matin du vendredi Saint dans les rues du Morne Des Esses et qui en groupe effectueront leur chemin de croix  . Ils repartent après avoir effectué leurs achats dans le marché qui s’est installé exceptionnellement dans la cour de l’école au pied du Morne.                                          

Morne Des Esses

     C’est sous la présidence de René LABINSKY que fut créé le chemin de croix du Calvaire 

La dernière station: au pied du calvaire
le chemin de croix s’effectue individuellement, en famille ou avec toute la communauté

Nous sommes en 1945-1946. Une croix de quatre mètres fut montée à Spoutourne. Elle a disparu huit ans plus tard. Le chemin de croix ainsi qu’un tableau furent réalisés par le père AROSTEGUY, curé de Sainte Thérèse, et achetés par le père CHENEVERT, le curé du Morne Des Esses. La mise en place du chemin de croix à Spoutourne s’acheva en 1946 et il reçut la bénédiction le 11 février 1946 par l’abbé CROCQUET qui prononça un long sermon. 

il faut gravir la colline puis les marches

 

         la communauté chrétienne partait de l’église

 

 

     

le chemin de croix est animé par les mouvements de la paroisse: chorale,scouts, jeunesse chrétienne,…

 

 

L’abbé Mirta a régulièrement animé le chemin de croix

 

                                                                                                        Sainte Marie

Il n’existe pas de chemin de croix. Chaque année un circuit est proposé au catholiques. Souvent les chrétiens entament leurs stations à travers les rues du bourg, de Villeneuve, parfois même à Félicité Etoile. Pendant des années ,sous l’impulsion de l’abbé N’Goma, les groupes descendaient ensemble par quartier et se retrouvaient à la dernière station: l’église ou le presbytère

 

                                                                     L’abbé Goma au volant de sa deux chevaux animait le chemin de croix du bourg

 

 

La Croix Mission toujours entretenue par la ville ne fait l’objet d’aucun culte  

Lerandy Luc

Vous avez aimé? Partagez!
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email