Ti Raoul, un pilier du bèlè samaritain

18 décembre 2017 / 18Décembre 2018: Il y a un an, Ti raoul nous quittait

A droite Ti Raoul dans les bras d’Henry Gueydon 

Ti Raoul ou Ti Ayoul, de son vrai nom Raoul Grivalliers, est né à Sainte Marie, le 3 Aout 1934. Issu d’une fratrie de 11 enfants, Ti Raoul est originaire du quartier Pérou. Ses  parents, agriculteurs, l’ont bercé très tôt dans  le monde du Bèlè.

Ti Raoul vivait régulièrement l’ambiance des soirées Bèlè malgré l’opposition de son père qui préférait le voir coucher. Il avait seulement 12 ans, lorsque son oncle  Stéphane (mort en 1960), le propulsa sur la scène Bèlè. Il enchanta aussitôt le milieu et très vite Ti Ayoul avec sa voix rocailleuse s’ imposa. Il est vrai qu’il avait été influencé par sa tante Clémence mais aussi son grand père Boniface Cébarec, un grand tambouyé de l’époque qui avait créé un groupe traditionnel avec ses enfants pour animer des soirées.

          Une des dernières apparitions de Ti Ayoul

Dans les années cinquante, Ti Raoul rejoint le grand ballet folklorique martiniquais dirigé par Loulou Boislaville et part en tournée avec le groupe en 1952 . Il s’associe à Raphaël Prospa en 1956  et part à nouveau en tournée en France. Ti Ayoul restera en France jusqu’en 1975. Il prépare son CAP peinture mais n’ abandonnera jamais  la chanson. Il exercera ce métier pendant une douzaine d’années, entouré de collègues algériens.  Chanteur, compositeur,  il enregistre à la maison des Méringués (des frères Balthazard) avec le groupe  de bèlè du Morne Des Esses. Il surprend en enregistrant avec un groupe indépendantiste, un album avec Asé Pléré An nou Lité. Il propose d’autres albums.

Avec un caractère bien trempé, il ne collabore pas aux activités des maîtres du bèle à la Maison du Bèlè. Ti Ayoul a participé à de nombreux festivals et fêtes (Avignon (1978), Sainte Marie (1987) Fort De France…). Chaque sortie d’album est un événement pour ce chanteur à la voix originale. Il a effectué de nombreuses tournées dans le monde notamment à Cuba en 1978,  aux Etats Unis en 1991 où il reçoit le premier prix du festival de New York devant des groupes venus d’Amérique du sud et des Caraïbes. Il part en tournée en Guadeloupe en 1999 et au Maroc en 2001. Il a beaucoup joué avec Clotaire, Edouard, Vava, et Firmin Grivalliers.

De sa discographie il faut retenir « La riviè Léza » en 1988  (Asé pléré),  « Mi bèlè a «  en 1998 chez lui avec Auvidis . Il intervient sur l’album de Kali en 2002  (Mwen an trou krab la , mizik sé twavay nou »). Il enregistre ensuite  » Misyé bèlè ». Il obtient le prix SACEM pour le titre « Man Francinet ».

Bruno Nestor Azérot a  fait de lui le premier citoyen d’honneur de la ville de Sainte Marie le 15 Août 2008. Il obtient la même distinction de la ville de Sarcelles en Octobre 2009. Ti Raoul Grivalliers est mort le lundi 18 Décembre 2017 à l’age de 83 ans.

vidéo YouTube

Vous avez aimé? Partagez!
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email